Sémantique et Jonglerie
11 04 2012, 18:05 ,
Message : #1
Sémantique et Jonglerie
Quelles sont selon vous les différences, si elles existent, entre jonglage et jonglerie ?
Que le Drop soit Rare
Et la Gravité Clémente !

L'égalité, cette marotte de jongleur. _Louis XVI_

Le cirque est l'opéra de l'œil, au cirque, je rêve les yeux ouverts... _Hemingway _
Répondre
11 04 2012, 20:32 ,
Message : #2
Re: Sémentiques et Jonglerie
Aucune idée mais ca m'intéresserait aussi de savoir !
Répondre
12 04 2012, 08:44 ,
Message : #3
Re: Sémentiques et Jonglerie
jonglage est juste un terme qui n'existe pas.

"Saumon, saumon, pourquoi es-tu si beau et si... aléatoire ?"
Répondre
12 04 2012, 11:30 ,
Message : #4
Re: Sémentiques et Jonglerie
Alors je vais donner mon avis ou plutôt mon ressenti sémentique...

Pour moi il y'a la jonglerie qui est un art, et le jonglage, une action
Mais j'ai du mal à mettre des mots réels sur tout ça ^^
Que le Drop soit Rare
Et la Gravité Clémente !

L'égalité, cette marotte de jongleur. _Louis XVI_

Le cirque est l'opéra de l'œil, au cirque, je rêve les yeux ouverts... _Hemingway _
Répondre
12 04 2012, 12:17 ,
Message : #5
Re: Sémentiques et Jonglerie
Je dirais que personnellement le terme jonglerie m'évoque quelque chose d'artistique (et prout prout), qui peut être mélangé à des arts nobles (théâtre, clown, danse, contorsionnisme, musique etc...). Un joli terme qui permet de mélanger les torchons et les serviettes.

Le jonglage m'évoque plus une vulgarisation qui permet :

- Au jongleur modeste de se convaincre qu'il ne souille pas le terme "art" de par son niveau médiocre et le manque de considération de cette pratique par la majorité des gens (qui pourtant a une once de respect face à un bon jongleur)
- Pour le grand public c'est l'équivalent de la quille et la massue.
Répondre
12 04 2012, 16:27 ,
Message : #6
Re: Sémentiques et Jonglerie
Le jonglage est une méthode pour tuer les bœufs qui a été interdite en 2003. Cette technique utilise un pistolet qui projette une lame souple (le jonc) dans le cerveau de la bestiole.
La jonglerie est l'art de lancer des objets en l'air de de les rattraper (entre autres), cette pratique est recommandée depuis la nuit des temps.
Dans la vie il y a 10  catégories de personnes, ceux qui comprennent le binaire, ceux qui comprennent le binaire et le trinaire puis les autres.
Répondre
22 04 2012, 13:47 ,
Message : #7
Re: Sémentiques et Jonglerie
Joanny a écrit :Le jonglage est une méthode pour tuer les bœufs qui a été interdite en 2003. Cette technique utilise un pistolet qui projette une lame souple (le jonc) dans le cerveau de la bestiole.

Pour une fois je vais me permettre de faire mon naif...
C'est vrai ?
Que le Drop soit Rare
Et la Gravité Clémente !

L'égalité, cette marotte de jongleur. _Louis XVI_

Le cirque est l'opéra de l'œil, au cirque, je rêve les yeux ouverts... _Hemingway _
Répondre
24 04 2012, 09:35 ,
Message : #8
Re: Sémentiques et Jonglerie
http://www.senat.fr/rap/r00-321-1/r00-321-1126.html

Citation :Le « jonchage », ou plus exactement le jonglage, consiste à introduire une tige métallique souple (le jonc) dans le canal rachidien, par l'orifice résultant de l'utilisation du pistolet d'abattage : le bulbe rachidien et la partie supérieure de la moelle épinière sont détruits. Cette technique était utilisée dans les abattoirs jusqu'au printemps 2000 pour protéger le personnel contre les mouvements agoniques réflexes brusques des membres des animaux abattus (après étourdissement).

De l'avis de nombreux scientifiques, cette manipulation peut entraîner la dissémination de matériel infectant aussi bien pour la carcasse concernée que pour les suivantes sur la chaîne d'abattage, ce jonc ne pouvant être désinfecté de manière satisfaisante entre deux utilisations. Le 6 mars 2000, l'AFSSA a ainsi recommandé l'interdiction du « jonchage » en France, qui a fait l'objet d'un arrêté ministériel le 21 mars 2000. On notera que l'interdiction du « pithing », équivalent du jonchage, a été différée au Royaume-Uni.
Dans la vie il y a 10  catégories de personnes, ceux qui comprennent le binaire, ceux qui comprennent le binaire et le trinaire puis les autres.
Répondre
25 04 2012, 20:35 ,
Message : #9
Re: Sémentiques et Jonglerie
Au passage, on écrit "sémantique"...
Répondre
25 04 2012, 20:39 ,
Message : #10
Re: Sémantique et Jonglerie
Merci Syl, je vais mieux...
Répondre
02 05 2012, 16:00 ,
Message : #11
Re: Sémantique et Jonglerie
D'un point de vue académie française, les deux existent. Il me semble que Mallo est le plus proche:
Jonglerie: art de jongler
Jonglage: action de jongler

Même si Joanny luttera bec et ongle jusqu'à ce qu'on ne parle plus de jonglage
Répondre
02 05 2012, 18:57 ,
Message : #12
Re: Sémantique et Jonglerie
Sémantique et jonglage :!:
Test
Répondre
02 05 2012, 20:38 ,
Message : #13
Re: Sémantique et Jonglerie
Et la jongle dans tout ça !?
Répondre
02 05 2012, 22:13 ,
Message : #14
Re: Sémantique et Jonglerie
l'âge ongle?
dsl mais ca ne veut vraiment rien dire :? ...
Répondre
03 05 2012, 12:46 ,
Message : #15
Re: Sémantique et Jonglerie
Sur le plan des ressentis, perso j'ai ces impressions :

jonglerie est un peu connoté tradoch'. Pas forcément négatif, mais pas forcément ce que je préfère dans la jongle non plus. C'est l'art de jongler dans toute son histoire.

jongle est celui que je préfère. Quand je parle du monde de la jongle, c'est pas du tout pareil que celui de la jonglerie. C'est un peu ce côté "nouvelle jongle", pour en donner une définition tautologique. C'est là dedans que je me reconnait le plus.

Sinon, jonglage en fait je trouve ça moche à dire. Mais pour moi le terme est plutôt neutre, passe partout.

En gros, j'adapte mon terme essentiellement à mon interlocuteur. Avec une nette préférence pour jongle quand je suis avec des jongleurs ou des proches, jonglerie pour en donner une image proprette et jonglage sinon, parfois..
Test
Répondre
03 05 2012, 13:32 ,
Message : #16
Re: Sémantique et Jonglerie
Centime a écrit :C'est un peu ce côté "nouvelle jongle", pour en donner une définition tautologique. C'est là dedans que je me reconnait le plus.

Moi je te reconnais bien dans le tautologique Big Grin
Répondre
03 05 2012, 15:32 ,
Message : #17
Re: Sémantique et Jonglerie
Je m'étais posé la question pour mon PPH. (disponible ici)


"Jonglerie et académie semblent désespérément fâchées.

Les définitions du verbe « jongler » que l'on peut trouver dans les dictionnaires ont souvent de quoi faire sourire les jongleurs... Elles s'avèrent toujours réductrices, voire obsolètes : la plus courante, par exemple, « lancer en l'air divers objets que l'on reçoit dans les mains et que l'on relance aussitôt en variant leurs trajectoires », ne prend pas en compte plusieurs disciplines (le meilleur exemple étant le jonglage contact, où la balle roule sur le corps du jongleur sans le quitter) qui sont pourtant considérées (par les jongleurs) comme appartenant indiscutablement à la jonglerie.

Cependant, les jongleurs eux-mêmes n'arrivent pas à trouver de définition satisfaisante ! Malgré le grand nombre de jongleurs préoccupés par la question et la possibilité de débattre en ligne sur les forums (Jongle.net par exemple), il semble n'y avoir pas de solution au problème... Seules quelques propositions tapant plus large que les autres émergent, mais elles révèlent toujours des limites problématiques : par exemple, elles favorisent une certaine vision du jonglage, ou excluent certaines pratiques.

La plus populaire actuellement semble être « la manipulation habile d'objets » ; définition pratique car elle d'inclus les disciplines les plus variées. Mais son succès est justement dû au fait qu'elle s'étend beaucoup trop loin (et ne vexe donc personne) : dans ce cas, en quoi un musicien n'est-il pas un jongleur ?

Voici un exemple de ce que l'on peut lire dans les longues discussions à ce sujet sur Jongle.net :
« La discussion a souvent eu lieu [...]. La jonglerie c'est un art, un art de l'instantané, un art de la performance, un art du mouvement, à toi de voir. C'est une activité physique certe, un loisir également (quoi que pour le cas ça dépend juste de ton statut professionel), une passion pour la plupart, c'est avant tout un activité d'expression et de création. Il n'y a pas opposition entre art et sport, seulement pourquoi limiter sa vision au coté sportif, alors que défini comme art celui ci est englobé et surpassé. »
Garnav, discussion sur Jongle.net

Toutefois on retrouve la plupart du temps que le jonglage est « l'action de jongler », tandis que la jonglerie désigne « l'art, la technique du jongleur ». On notera cependant que le mot « jongle » semble absent de tous les dictionnaires, alors qu'il est assez couramment utilisé : mais c'est loin d'être le seul point où les jongleurs considèrent l'usage (leur usage) comme bien plus pertinent que tous les dictionnaires..."
"Je m'entraîne chaque jour sans baisser d'un ton, car la perfection n'est approchable que par la répétition." [ IAM ]
Répondre
10 05 2012, 12:58 ,
Message : #18
Re: Sémantique et Jonglerie
Ben dis donc je n'aurais pas cru que ce post engendrerait autant d'interrogations !
Que le Drop soit Rare
Et la Gravité Clémente !

L'égalité, cette marotte de jongleur. _Louis XVI_

Le cirque est l'opéra de l'œil, au cirque, je rêve les yeux ouverts... _Hemingway _
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)

Contact | AJIL | Retourner en haut | | Version bas-débit (Archivé) | Syndication RSS